Pourquoi l'Eglise n'inventerait ou n'instituerait pas d'autres formes de liens que le mariage?

Pourquoi l'Eglise n'inventerait-elle pas d'autres liens que le mariage? On a l'impression que c'est le mariage et rien d'autre! Elle manque d'imagination, non?

Réponse:

Pour toutes les questions concernant le mariage, je vous invite à consulter ces pages (cliquez sur ce lien). Elles apportent une réflexion large sur le mariage catholique.

http://www.unpretrevousrepond.com/categorie,questions-pour-vivre-a-deux,4514668.html

Mais pour bien comprendre la différence entre la logique d'Alliance  qui est la proposition de Dieu à l'humanité (mariage catholique), et la logique contractuelle qui est la forme de relation conditionnée par notre culture libérale actuelle, je vous invite à consulter directement:

http://www.unpretrevousrepond.com/rubrique,le-mariage-alliance-ou-contrat,613284.html

J'ajoute enfin que l'ultra-libéralisme nous fait croire que nous pouvons tout créer comme lien, que "tout est possible"… en oubliant les conséquences liées à la façon dont nous construisons nos liens. C'est ce réalisme qui manque aujourd'hui à notre société, et qui est à la source de multiples souffrances relationnelles, comme l'éclatement des familles, … J'en parlai récemment avec un élu. Cette personne m'a confirmé au concret cette détérioration des liens, que ce soit dans le travail ou la vie sociale. Elle me disait sa grave inquiétude devant la situation de désengagement et de déshumanisation.

Le rôle de l'Eglise, bien sûr, est de tenir compte des personnes, et notamment des plus faibles. Mais il n'est pas dans son rôle d'instituer au sens fort du mot des relations qui ont la faiblesse des clauses d'un contrat. Elle doit montrer l'Alliance comme chemin fort d'humanisation.

Avec votre enfant, avec vos parents, avec vos vrais amis, vous n'avez pas pas une relation contractuelle. Vous avez une relation d'Alliance. Avec votre mari, le sacrement du mariage vous propose de vivre une relation d'Alliance, et non pas une relation contractuelle.

Ce que propose Dieu dans son sacrement, ce n'est pas une réalité qui recroqueville les gens sur eux-mêmes (qui est à leur ressemblance), mais qui les ouvre sur une réalité plus grande qu'eux-mêmes. C'est parce que l'habit est trop grand qu'on a suffisamment d'espace pour l'habiter et y grandir.

Célébrer l'Alliance dans une Eglise a alors du sens, parce qu'elle ouvre sur un avenir où Dieu a toute sa place, et où la croissance humaine peut se déployer non pas selon les limites sociologiques des personnes, mais avec la puissance et la liberté que procure la foi en Dieu.