Les Saints patrons de ce site internet

 

Ce site est placé sous le patronage de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et le regard pastoral de St François de Sales.

La petite Thérèse a découvert l'amour fou de Dieu pour chacun et chacune d'entre nous, et nous aide à vivre en totale confiance avec Dieu, à vivre comme ses enfants. Elle souhaitait parcourir le monde pour annoncer cet Amour. Internet sera un bon moyen pour l'aider dans sa mission.

Saint François de Sales est  un homme pleinement pris par l'amour du Christ et de l'Eglise. Son désir de faire connaître le Christ au plus grand nombre, avec cette conviction que l'expérience spirituelle ("la vie dévote") était à la portée de tous, en fit un missionnaire hors pair, n'hésitant pas à utiliser les outils de communications de son époque. Que Saint François de Sales nous aide à retrouver ce même désir!

Petite Biographie de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus 

ste thérèse Marie-Françoise-Thérèse Martin naît à Alençon le 2 janvier 1873, dernière d'une famille exceptionnellement chrétienne, puisqu'avant leur mariage, ses parents avaient envisagé la vie religieuse, et que les cinq filles qui survivront de leur neuf enfants seront religieuses.

Thérèse, qui est vive, espiègle, volontaire et facilement coléreuse, reçoit une éducation ferme et aimante, dans une ambiance familiale chaleureuse et joyeuse.

Mais sa mère meurt alors qu'elle n'a que 4 ans, et, sous le choc, elle devient timide et hypersensible. Elle se choisit sa soeur Pauline comme seconde maman. Leur père installe sa famille à Lisieux, dans la maison des Buissonnets, et il entoure particulièrement Thérèse de tendresse.

Lorsque celle-ci a 9 ans, nouveau choc: Pauline entre au Carmel. Thérèse prend alors conscience qu'elle-même est appelée à suivre cette voie. Mais l'année suivante, elle subit une grave maladie nerveuse. Elle en sera guérie par la Vierge, qu'elle voit lui sourire.

En 1884, lors de sa première communion, elle se donne à Dieu pour toujours. Sa soeur Marie entre au Carmel, et elle-même est prise d'une grave crise de scrupules, tandis que redouble son hypersensibilité.

C'est la nuit de Noël 1886 que le Seigneur lui donne une grâce de force qui la transforme complètement. Elle décide alors d'entrer au Carmel pour Noël 1887 et va, avec son père, jusqu'à Rome, en demander l'autorisation au pape Léon XIII. Finalement, c'est l'évêque de Bayeux, Monseigneur Hugonin, qui permet son entrée, le 9 avril 1888: elle a 15 ans et trois mois.

Dès les débuts de sa vie religieuse, Soeur Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Saint Face fait preuve d'une étonnante maturité, au milieu d'une vie en apparence toute simple où rien ne la distingue, mais qui est déjà marquée par la souffrance: maladie de son père, aridité intérieure, solitude spirituelle.

Sous la conduire de l'Esprit, elle découvre la "petite voie de la confiance et de l'amour", qui est l'abandon du petit enfant à l'Amour miséricordieux du Père. Et le 9 juin 1895, elle rédige son Acte d'offrande à l'Amour miséricordieux.

En 1896, elle se voit confier la responsabilité de la formation des novices, à qui, se révélant une remarquable pédagogue, elle enseigne sa petite voie d'enfance.

C 'est aussi l'époque où ses premières hémoptysies dévoilent la tuberculose dont elle souffre déjà depuis deux ans, et celle où elle entre dans une douloureuse nuit de la foi.

En 1897, elle s'alite définitivement. Après une longue et douloureuse agonie, elle meurt le 30 septembre, en disant: "Mon Dieu, je Vous aime".

Publiée un an après sa mort, l'Histoire d'une âme, composée des écrits qu'elle avait rédigés à la demande de ses supérieures, se répand avec une incroyable rapidité, et les miracles dus à son intercession se multiplient.

En 1925, Soeur Thérèse de l'Enfant-Jésus est canonisée par Pie XI. En 1927, elle est proclamée patronne des missions. En 1944, Pie XII en fait la patronne secondaire de la France et, en 1997, Jean-Paul II l'a proclamée Docteur de l'Eglise.


Petite Biographie de Saint François de Sales

Saint François de Sales (1567-1622), né au château de Sales près de Thorens-Glières (ville du duché de Savoie ; et aujourd'hui commune du département de Haute-Savoie), est un saint et docteur de l'Église catholique.


Issu d'une famille aristocratique, il choisit le chemin de la foi. Consacrant sa vie à Dieu, il renonça à tous ses titres de noblesse. Il devint l'un des théologiens les plus considérés au sein du christianisme. Ce grand prêcheur accéda au siège d'évêque de Genève et il fonda l'ordre religieux de la Visitation. Il exerça une influence marquante au sein de l' Eglise catholique mais également envers les détenteurs du pouvoir temporel que furent, entre autres, ses souverains, les ducs Charles-Emmanuel Ier et Victor-Amédée Ier de Savoie et les rois Henri IV et Louis XIII de France.


Homme d'écriture, il laissa une somme importante d'ouvrages, témoignage de sa vision de la vie. Il est considéré par l'Église comme étant le saint patron des journalistes et des écrivains, et cela en raison de son usage précoce du progrès que constituait l'avènement de l'imprimerie. Ses publications imprimées comptent parmi les tout premiers journaux catholiques au monde.