Le Calvaire de Pont-Château

La lande de la Madeleine aurait connu en 1673 d'étranges apparitions. Des croix et des étendards blancs furent visibles dans le ciel. Ces apparitions furent accompagnées du tonnerre et même d'une chorale céleste. Cette même année naquit Louis-Marie Grignion de Montfort. Après des études chez les jésuites à Rennes et au séminaire St Sulpice à Paris, il fut ordonné prêtre le 5 juin 1700. Il prêche plus de deux cents missions et retraites et parcourt environ vingt mille kilomètres à pied, dont un voyage à Rome pour y rencontrer le Pape Clément XI. Il meurt le 28 avril 1716. Il fut béatifié en 1888 par le Pape Léon XIII et canonisé en 1947 par le Pape Pie XII.

Saint Grignion de Montfort est a l'origine du site du calvaire. Afin de sanctifier le lieu du miracle de 1673, il y édifia en 1710 le calvaire sur une butte artificielle de trente mètres de hauteur. Il avait prévu d'édifier en plus une quinzaine de chapelles aux alentours. Son entreprise fut contrecarrée par Louis XIV qui ordonna la destruction du site. Louis XIV aurait été persuadé que l'endroit abritait un repaire de jansénistes. Une autre version indique que ce serait des jansénistes qui auraient persuadé le roi que l'endroit abritait des caches d'armes anglaises.
Le projet fut repris en 1822 par le recteur de Pontchâteau, l'abbé Gouray. Le calvaire fut reconstruit et complété par des groupes de personnages grandeur nature. À proximité dans un parc arboré de quatorze hectares fut édifié un ensemble de bâtiment lié à la vie du Christ. Un parcours numéroté permet une visite selon les différentes étapes de la vie de Jésus.
 Superbes vues du site à découvrir :

Date de dernière mise à jour : 11/10/2011