Les enclos paroissiaux de Bretagne

En Bretagne, entre l’océan et la baie de Morlaix, au coeur de la vallée d’Elorn, au pied des monts d’Arré, un patrimoine religieux exceptionnel : les enclos paroissiaux. Ils sont l’âge d’or de la Bretagne. Ce sont à la fois des monuments imposant leurs vigoureuses silhouettes dans les paysages, des édifices religieux à l’architecture chaque fois renouvelée et livre d’Evangile, rassemblant les scènes de la Passion du Christ.

 
Comment et pourquoi ces chefs d’œuvres de l’architecture, ont-ils été crée ? Comment l’imagination prodigieuse des artistes, leur savoir-faire, la rivalité permanente entre les paroisses ont-ils donné à chaque enclos un éclat particulier, voire demesuré ?

 
Entre le spectaculaire calvaire de Guimillliau, les étonnants retables de Lampaul-Guimiliau, le foisonnement de flèches à Saint Thégonnec, nous partons à la découverte d’un patrimoine méconnu qui témoigne de la ferveur religieuse bretonne au 16ème et 17ème siècle.


 

Les Evangiles de pierre

Au pays des enclos paroissiaux, la moindre église à des allures de cathédrale et les calvaires de monument. Comment et pourquoi ces chefs d'oeuvres ont-ils vu le jour en Bretagne ? Des acteurs de la préservation de ce patrimoine religieux exceptionnel font revivre l'âge d'or de la foi bretonne du 16ème siècle.

Date de dernière mise à jour : 13/10/2011