Je suis divorcé ou mon futur conjoint l'est, puis-je me remarier à l'Eglise?

Je suis divorcé, ou mon futur conjoint est divorcé. Après une première expérience douloureuse, avec mon nouveau conjoint je souhaiterais cette fois-ci construirenotre foyer sur des bases sérieuses, en nous inspirant de ce que propose l'Eglise Catholique. C'est vrai, mon conjoint s'était déjà marié(e) une première fois à l'église (catholique) (ou moi-même). Mais est-ce que nous pourrions à nouveau célébrer un mariage à l'église, compte tenu de notre nouvelle situation, et du prix que nous accordons à cette démarche devant Dieu?

La réponse en vidéo:

 

Voir aussi cette émission: KTO le mariage et le droit canon

Attention: Les situations sont très diverses, et parfois compliquées. Elles nécessitent d'être confrontées au droit de l'Eglise qui s'est élaboré sur des siècles. Il vaut mieux demander l'avis d'un prêtre. De plus, il faut bien distinguer le mariage civil du mariage religieux.

Par exemple, si  vous êtes catholiques tous les deux, et que votre conjoint ou vous-mêmes êtes divorcé d'un premier mariage uniquement civil (sans qu'il y ait eu mariage à l'église), comme l'Eglise fait obligation à ses membres de se marier religieusement devant un témoin qualifié de l'Eglise, elle ne considère pas que l'union civile est valide d'un point de vue religieux. Donc vous pouvez vous marier à l'Eglise, puisque vous n'avez jamais été mariés par l'Eglise (à laquelle vous appartenez depuis votre baptême).

Si vous êtes d'une confession chrétienne (autre que catholique ou orthodoxe) et que vous vous êtes au moins marié civilement avec une personne non catholique, voire non baptisé, votre premier mariage est considéré comme valide et sacramentel puisque le sacrement est donné en vertu de l'engagement des baptisés, qu'il soit reconnu ou non.

Si vous êtes d'une confession chrétienne (autre que catholique ou orthodoxe) ou si vous êtes non baptisé, si vous avez épousé dans un premier mariage une personne catholique uniquement civilement, ou religieusement (dans votre église) sans avoir obtenu la dispense de forme canonique de l'Eglise Catholique, votre premier mariage n'est pas reconnu comme valide par l'Eglise Catholique. Donc vous pouvez célébrer un mariage avec un catholique à l'Eglise.

Si vous êtes non baptisés, votre premier mariage civil ou religieux (dans une autre religion) contracté avec un non baptisé est également indissobluble, puisqu'il relève du droit naturel. Le mariage est une réalité naturelle voulue par le Créateur et que l'on retrouve dans toutes les cultures.  Une personne d'une autre religion qui est divorcé (s'il a épousé une personne de sa religion) a contracté un mariage naturel, donc valide et indissoluble. Il est tenu par ce lien. Il ne peut pas contracter un nouveau mariage devant l'Eglise. Le privilège paulin ne peut pas être invoqué ici. Celui-ci s'applique uniquement dans le cas d'un mariage entre 2 non baptisés au cours duquel l'un des deux demande le baptême et l'autre, par opposition à la conversion, rend la vie commune impossible ou rompt l'union.

Dans le cas où une personne d'une autre religion qui est divorcé souhaite contracter un mariage avec une personne catholique, on peut invoquer éventuellement le privilège pétrinien, en faveur de la foi. Afin de permettre à la partie catholique de contracter un mariage valide devant son Eglise (mais dispar), le pape peut dissoudre le mariage naturel de la personne non chrétienne. Celle-ci n'a pas besoin de se faire baptiser, mais elle doit s'engager à respecter la foi catholique de son épouse et accepter le baptême catholique des enfants.

Si votre ex conjoint est décédé, vous pouvez à nouveau contracter mariage à l'Eglise, à condition de ne pas avoir provoqué sa mort.

Avec l'Eglise orthodoxe

1. Un mariage entre un catholique et une orthodoxe uniquement civil est considéré comme NUL pour absence de forme canonique (pour les deux Eglises d'ailleurs) ;

2. Un mariage entre un catholique et une orthodoxe célébré à l'église orthodoxe est VALIDE devant un prêtre orthodoxe, mais avec autorisation préalable de mariage mixte et une dispense de la forme canonique pour la licéité uniquement (sans la forme canonique, il est illicite, mais valide);

3. Un mariage entre un catholique et une orthodoxe célébré à l'Eglise catholique est VALIDE avec autorisation préalable de mariage mixte pour la licéité.

explication: dans sa théologie sacramentelle et des ministères ordonnés, l'Eglise orthodoxe est très proche de l'Eglise catholique. Il y a effectivement une différence avec le protestantisme qui ne reconnait pas la sacramentalité du mariage. Le non respect de la forme canonique dans un mariage mixte catholique/protestant(e) entraîne l'invalidité de celui-ci. Avec un(e) orthodoxe, ce non respect ne touche qu'à la licéité du mariage. La validité est conférée par la bénédiction sacerdotale donnée par le prêtre orthodoxe et reconnue par l'Eglise catholique.

La plupart des Eglises orthodoxes reconnaissent également un mariage mixte avec une partie catholique, à condition qu'il ait été célébré par un ministre ordonné dans le sacerdoce. Ainsi, un mariage mixte célébré par un diacre n'est pas admis. La validité provenant, non pas d'abord de l'échange des consentements, mais de la bénédiction du prêtre ou de l'évêque selon la théologie orthodoxe.

Bref, c'est tellement compliqué qu'il ne faut pas hésiter à exposer votre situation!

 

OUVERTURE d'un dossier en nullité pour le conjoint qui a divorcé

Pour l'ouverture d'un dossier en nullité, il faut adresser votre demande à l'officialité de votre diocèse. Le plus simple est d'aller sur le site de votre diocèse, et de chercher l'info qui est présente soit sur le site, soit auprès de l'évêché (secrétariat). Plus simple encore, adressez-vous à votre paroisse pour connaître la démarche à suivre et l'adresse de l'officialité qui traitera votre dossier.

Pour connaître le site de votre diocèse, cliquez sur ce lien: CEF

Pour les résidants du diocèse de Metz (Moselle), uniquement, adressez votre demande à:

Monsieur l'abbé Didier Schweitzer, official,

15 place ste Glossinde,

BP 10690

57019 Metz Cedex 01

03.87.74.76.52

officialite@eveche-metz.fr

 


Date de dernière mise à jour : 21/11/2013