Ceux qui sont la présence d'Eglise dans les paroisses qui n'ont plus de prêtres

Dans la région parisienne, nous découvrons trois familles sur 23 qui assurent la présence d'église dans des paroisses qui n'ont plus de prêtres. Ils habitent dans les presbytères, à proximité des églises. Ce sont les foyers d'accueil.

 

 

A Saint-Denis, M. Bodilis, enseignant, consacre son samedi à toutes les activités liées à son rôle de foyer d'accueil : installer, réparer, gérer. A Clichy-sous-Bois, le couple Huguet veille à l'entretien de l'église Sainte-Bernadette où il mette chaque matin en place l'adoration du Saint-Sacrement.

 

 

A Clichy-sous-Bois, Anne-Marie Huguet coordonne les différentes équipes paroissiales comme celle en charge du ménage de l'église. Son mari prépare l'église pour des funérailles. Le couple sert de lien entre les paroissiens et le père Thomas Binot qui s'occupe de sept paroisses.

 

 

 

M. Remond à Montrouge comme M. Bodilis à Saint-Denis préparent aux sacrements et servent de référent aux paroissiens. Mais s'occuper de la vie de la paroisse n'est pas remplacer le prêtre.

 

 

Pour six ans, des familles d'accueil s'engagent au service des paroisses. Elles font ainsi une expérience de foi particulière qu'elles aiment partager en se retrouvant. Par leur présence, elles créent aussi du lien dans les communautés. Une foi en pratique, enrichissante et valorisante !

Date de dernière mise à jour : 17/12/2011